Peut-on installer un poêle à granulés sans conduit de cheminée ?

Les poêles à granulés gagnent de plus en plus de suffrages dans les foyers, et pour cause, ce combustible présente de nombreux avantages. Le bois est un combustible renouvelable et peu polluant, très utilisé en France et l’une des énergies de chauffage les moins chères du marché. Cet appareil peut-il être installé dans une maison sans cheminée ?

Un poêle à granulés sans conduit : comment l’installer ?

Certains poêles ne disposent pas de cheminée. Il existe alors trois possibilités de créer un conduit spécifique pour se raccorder à l’extérieur de votre maison.

Sortie de toit

La norme DTU 24.1 permet de faire dépasser le tuyau d’évacuation d’au moins 40 cm au-dessus du faîte du toit afin de pouvoir évacuer le tuyau d’évacuation par le toit. Cette configuration nécessite le passage du tuyau à travers le sol et le mur. Par conséquent, si le matériau ou la disposition de la pièce n’est pas compatible, cela peut ne pas être pratique.

Sortie avant

La fumée peut également être évacuée par le mur extérieur de la maison, sauf s’il s’agit d’une maison neuve. Cette solution est moins coûteuse qu’une sortie par le toit, mais elle présente tout de même des inconvénients. En raison des imbrûlés et d’une mauvaise ventilation, elle peut provoquer des taches de fumée sur les murs.

Sortie ventouse

L’aspect ventouse recouvre l’installation d’un conduit qui servira à extraire la fumée et à alimenter en air le fourneau. Cette installation ne peut se faire que si le matériau est suffisamment étanche. Le conduit peut sortir par la façade ou par le toit. Bien que cette dernière solution soit plus coûteuse, elle est généralement préférable pour éviter les taches de fumée sur les murs extérieurs et les nuisances qu’elles peuvent engendrer dans les logements collectifs.

Les enseignements de l’évacuation en cas d’incendie : que dit la réglementation ?

Depuis 2006, tous les bâtiments modernes doivent être équipés d’un conduit d’évacuation des fumées qui traverse tous les étages du bâtiment. En revanche, les logements construits avant cette date ne sont pas soumis à cette obligation. Si c’est le cas, vous pouvez omettre le conduit de fumée et envisager d’autres solutions plus simples et moins coûteuses, telles que les enceintes de poêle. L’un des avantages de cette solution est qu’elle vous permet de placer le poêle où vous le souhaitez. La norme NF DTU 24.1 régit la construction des conduits de fumée desservant un ou plusieurs appareils de chauffage. Elle est particulièrement adaptée à l’évacuation des fumées des différents équipements de combustion (fourneau, chaudière, foyer ouvert, four), quel que soit le combustible utilisé et n’est pas limitée par la puissance. Par conséquent, toutes les canalisations installées doivent être conformes à cette norme.

L’impact du recours à un professionnel !

L’installation du conduit de fumée nécessite l’intervention de professionnels qualifiés. Il fera fonctionner les différents éléments (comme les entrées d’air) de l’équipement conformément à la norme NF DTU 24.1. Si la ventilation intérieure est insuffisante, il est possible de créer une ouverture pour alimenter en air la chambre de combustion. Comment trouver votre artisan RGE ? Quel que soit le mode d’évacuation choisi, vous devez vous assurer que l’installation est parfaitement sécurisée, que le tuyau est bien choisi et que les travaux sont correctement réalisés.

Les rôles de votre artisan consistent à :

  • Vérifier la cohérence de l’installation, notamment en contrôlant l’étanchéité du tuyau.
  • Régler correctement le poêle pour assurer le meilleur rendement
  • Protéger les utilisateurs contre tout risque d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone.
Comment entretenir un poêle à granulés ?
Y a-t-il une aide financière pour l’achat d’un poêle à granulés ?