Quel est le rendement d’un insert cheminée ?

L’usage des cheminées pour le chauffage est une pratique courante depuis des années. Cependant, il a été montré que les modèles anciens entraînent de grosses pertes énergétiques. Ainsi, il a été nécessaire d’imaginer un nouveau système plus performant avec un haut niveau de rendement. La solution consiste à fabriquer un insert de cheminée.

Les valeurs récentes sur le rendement énergétique d’un insert de cheminée

Les inserts de cheminées récents ont un bon rendement de combustion. Souvent, cette grandeur atteint les 80 %.

Non seulement les cheminées sont très pratiques, mais elles constituent également une solution économique, car elles utilisent l’un des combustibles les moins chers du marché. En France, le bois coûte environ 4 cents par kilowattheure, le combustible à granulés 6 cents et l’électricité 14 cents. 

Les cheminées à granulés fonctionnent sur le même principe que les cheminées à bois. Ils se caractérisent par un meilleur contrôle et une optimisation de la consommation des combustibles. Cela signifie que le rendement dépasse souvent 80 % et peut même atteindre 90 %.

Mais en fait, qu’est-ce que le rendement d’un appareil de chauffage ?

Le rendement d’un insert, d’une cuisinière à bois ou d’un radiateur est le pourcentage de la chaleur totale dégagée dans une pièce.

Par exemple, soit le rendement d’un élément chauffant est de 30 %. Cela signifie que 30 % de la chaleur produite par l’élément chauffant est utilisée. Mais les 70 % restants sont de la chaleur perdue.

Le rendement varie d’un appareil à l’autre, et selon la valeur de cette grandeur, un crédit d’impôt peut (ou non) être disponible. Pour bénéficier de ce crédit, le rendement doit atteindre au moins le seuil des 70 %.

De quelle façon l’insert de cheminée peut-il obtenir un bon niveau de rendement ?

Les inserts de cheminées sont généralement en fonte ou en acier. Ils possèdent une double paroi. L’une de ces parois est en contact direct avec le foyer. Ainsi, elle a la même température que celui-ci. Entre ces parois, l’air circule sans entrer en contact avec les cendres et la fumée du bois qui brûle.

Cette « double peau » est la caractéristique clé qui assure la grande efficacité des inserts de cheminée. L’air de la pièce entre d’abord dans l’appareil par le bas, puis circule entre les deux parois. Lorsque l’air se réchauffe, il monte et s’échappe vers la pièce à chauffer.

De cette façon, la chaleur générée est distribuée par convection naturelle dans toute la pièce dans laquelle la cheminée est installée. Le verre de l’ouverture de la cheminée dégage également de la chaleur par convection et par rayonnement.

Une bûche densifiée est-elle plus performante qu’une bûche de bois ?
Comment garder la vitre d’une cheminée propre ?